Actualités / Cadre de vie - mardi 16 septembre 2014 - (13 images)

Alter conso : les légumes, du champ au banc de l’école

L’ESPACE FRACHON est l’un des 14 lieux de distribution de la société coopérative Alter conso. Ici, une quarantaine d’adhérents soutient ce système solidaire entre producteurs de la région et consommateurs. Chaque semaine, ces sympathisants repartent avec des paniers (solo, couple ou famille), remplis de légumes et fruits de saison, d’œufs fermiers, de laitages et autres produits sains et gouteux. Outre le souci de fournir une alimentation de qualité et d’être en adéquation avec les défis écologiques et sociaux, Alter conso conduit un travail d’éducation populaire. De temps à autre, les coopérateurs interviennent dans des classes pour sensibiliser les enfants à la production locale et saisonnière.

Vincent, coopérateur, est venu passer un après-midi avec des élèves de CM1-CM2 à l’école Jean-Vilar, répondant à l’invitation de Selim, enseignant et adhérent d’Alter conso. Venu avec des cagettes bien remplies, Vincent explique aux enfants le fonctionnement et les valeurs de la société coopérative. Il leur décrit en partie son travail : “Je vais chercher en camion les denrées chez les producteurs qui sont implantés à proximité de Lyon, dans un rayon de 50 km. Je les livre à Frachon, les mercredis”. Il leur parle des aliments de saison, des produits qui viennent de très loin et dont l’acheminement s’avère couteux, du bio... Les élèves ont certaines connaissances.

Quelques-uns savent différencier, “grâce au code barre, les œufs bios de ceux fabriqués par des poules machines à pondre”.

Tout juste pour le radis

Restent tant de choses à découvrir. Beaucoup ignorent par exemple que le kiwi pousse dans la région ou à quoi ressemble le topinambour. A ce propos, grâce à un petit jeu, l’animateur apprend aux élèves que “non, le topinambour ne pousse pas au Canada, mais pourrait être cultivé dans les jardins de Vaulx et même dans la cour de l’école”. Un autre jeu, du genre gustatif, permet aux enfants de tester et d’identifier différents aliments, les yeux bandés. Personne ne reconnait le goût de la rhubarbe, confondu avec celui de la figue. Idem pour la confi- ture de châtaignes qui, en prime, a provoqué quelques “beurk”... Mais tout le monde a juste pour le radis. Morale du jeu, l’important c’est de goûter, de découvrir des aliments, des saveurs pour savoir si l’on aime ou pas. Au delà de l’amusement, les élèves ont bien compris le message.

F.M

Pratique : Livraison des paniers l’espace Frachon (3 avenue Maurice-Thorez), le mercredi de 17h à 19h15. www.alter-conso.org

Photos © Marion Parent

4985 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cadre de vie > Alter conso : les légumes, du champ au banc de l’école