Actualités / Cadre de vie - mardi 18 septembre 2012

Transports en commun : les Vaudais exigent mieux

Depuis la refonte des lignes de surface à la fin de l’été 2011, avec l’opération Atoubus, initiée par le Sytral, l’autorité organisatrice des transports de Lyon et son agglomération, la colère monte chez les riverains de la rue de la Résistance. Les nuisances et les tracas sont devenus quotidiens avec l’implantation du terminus à deux pas de quatre-vingt logements. Vrombissements de moteur ou encore encombrement par les bus de la chaussée à deux fois une voie, ces désagréments causent une gêne profonde.

“Depuis que les lignes ont été réorganisées, ça ne va plus, explique excédé Jean Brisciano du conseil syndical de la copropriété les Noirettes. Le C8 est un bus articulé, ce qui cause parfois un encombrement de la chaussée, qui est étroite, quand les cars se succèdent au terminus. Qui plus est, jusqu’à trois lignes peuvent passer par la rue de la Résistance, le C8, le 83 et le 57. La situation pose problème si on veut sortir ou entrer chez soi en voiture. Sans parler des nuisances sonores constatées quand les chauffeurs laissent tourner les moteurs à l’arrêt”. Les copropriétaire se sont donc mobilisés et ont lancé une pétition. Ils ont été appuyés par le maire, Bernard Genin. Ce dernier a, une fois de plus, écrit au président du Sytral, Bernard Rivalta. D’autres lettres avaient en effet déjà été envoyées. Notamment en mai, au sujet de la ligne C3, où le maire dénonçait le manque de régulation et le retard des bus. Pour la ligne C8, le premier magistrat demande “une meilleure desserte pour le sud, un passage du 83 par la rue Barbusse pour désengorger la rue de la Résistance et une desserte supplémentaire de l’avenue Cachin”.

En juillet, une réunion a eu lieu entre une délégation de la Ville et le Sytral. Pour ce dernier, les doléances sont prises en compte. “Pour le terminus Vaulx Résistance, un rappel a été fait auprès des conducteurs concernant la coupure des moteurs lors des temps de batte- ment afin de limiter les nuisances sonores. Il s’agit d’une des règles générales de fonctionnement des bus sur le réseau”, rappelle l’instance de gestion des transports. “Concernant la régularité, chaque ligne du réseau est suivie pour sa ponctualité et sa régularité. Elles sont néanmoins tributaires des perturbations de circulation et des travaux de voirie. En cas d’irrégularités trop importantes, les services réadaptent les horai- res. Nous seront particulièrement vigilant sur ce point afin de limiter les trains de bus”. C’est-à-dire plusieurs bus à la suite. Concernant la desserte du sud de la ville, l’autorité rappelle que le T3, le 68, le 52 et le C15 renforcent l’offre de transports en commun.

Pour faire bouger les choses, si la pétition a été lancée par les résidents de la copropriété les Noirettes, elle concerne plus largement tous les habitants de la ville, du Village au Sud en passant par la Thibaude et le centre-ville.

R.C

Pratique : des exemplaires de la pétition sont disponibles au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville, place de la Nation. Une urne est spécialement installée pour collecter les signatures lors des horaires d’ouverture, du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Ligne T3 : chantier en cours à la Soie

Pour faire face à l’accroissement du trafic, les travaux se poursuivent sur la ligne T3, empruntée tant par le tramway T3 que par Rhônexpress qui rejoint l’aéroport Saint-Exupéry. Un des objectifs est d’améliorer la desserte des grands équipements de l’Est lyonnais comme le Carré de Soie et le Grand Stade. A La Soie, le chantier démarré en juillet et prévu jusqu’en décembre, concerne la création de deux nouveaux quais. Cet aménagement vise à fluidifier la fréquentation et anticiper les difficultés d’exploitation de la ligne avec l’arrivée de Rhônexpress. www.sytral.fr

5961 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cadre de vie > Transports en commun : les Vaudais exigent mieux