Actualités / Cultures - mardi 02 juillet 2013

Festiv’aux Amphis, trois soirées partagées en famille

Trois soirées sous les arbres, du 27 au 29 juin... Le festival Festiv’aux Amphis a rassemblé un public éclectique, autour des spectacles et concerts (le 29 juin avec Mazalda) qui l’étaient tout autant. Lors de la première soirée consacrée au théâtre, les trois représentations ont montré que cet art pouvait toucher tout le monde, à différents degrés de professionnalisation et de créativité. Le théâtre de verdure a fait le plein de spectateurs, jusque tard dans la nuit, lorsque s’est achevée La mouette, par la compagnie de la Meute. La deuxième soirée faisait la part belle à la danse, avec les élèves du conservatoire de musique et danse, puis avec les quelque soixante danseurs amateurs de la compagnie Atou qui ont donné un spectacle très abouti. La présence de handicapés dans cette troupe composite ajoute à la puissance créatrice et à la grâce de ce ballet. La création de Anan Atoyam, Transforme, donnée en fin de soirée, a confirmé l’idée que les résidences artistiques irriguent la Ville en profondeur, et pour le plaisir de tous ceux et celles qu’elles rassemblent toute l’année durant. La dernière soirée a permis de faire le lien entre la fête du Village et le festival avec le groupe Mazalda qui a décoiffé plus d’une tête avec cuivres, guitares... et quelque cinquante trompes répercutant leurs sonorités en plein air.

(Crédit photo : Marion Parent)

3383 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Festiv’aux Amphis, trois soirées partagées en famille