Actualités / Cultures - jeudi 12 mars 2015 - (2 images)

Il y a du jazz à l’école

Du haut de leurs 8 ou 10 ans, ils peuvent vous parler de Louis Armstrong, de Memphis Slim, d’Ella Fitzgerald et de Django Reinhardt. Initiés à l’histoire du jazz, à ses sonorités, à ses rythmes, ils deviendront peut-être des amateurs du genre. Dores et déjà, ils étaient des spectateurs enthousiasmés et actifs lors du concert destiné au jeune public d’A Vaulx jazz, le mardi 10 mars à Chaplin.

D’où leur vient cet enthousiasme ? De l’école et des ateliers musicaux encadrés par Marie-Pierre Michel, intervenante en musique qui a lancé le Rallye Jazz voici quatre ans. Cette action artistique, en phase avec le festival vaudais, est réalisée sous la houlette du service municipal de l’Education, en partenariat avec le service de la Culture et les conseillers pédagogiques de l’Education nationale.

Cette année, huit classes de cycle 3 des écoles Mistral, Neruda, Wallon et Lorca, participent au rallye. L’aventure a démarré en octobre. Dans chaque école les élèves apprennent un chant différent et un rythme corporel commun. “J’ai souhaité changer un peu. Tenant compte des enfants qui n’aiment pas chanter mais sont plus à l’aise pour faire parler leur corps. Ce travail de rythme c’est aussi le moyen d’aider ceux qui ont des difficultés psychomotrices”, indique Marie-Pierre Michel soucieuse de “donner des billes à tout le monde”. Elle ajoute : “Au fil des séances, je les vois s’épanouir”.

 

Le rythme et la rime

 

Il n’est qu’à suivre un peu ce travail, avec la classe de Pierre Baez à Mistral, pour en constater les bienfaits. Tous les quinze jours, les élèves de CE2 retrouvent l’intervenante. Les séances démarrent par un échauffement, des étirements, des sons… pour la voix et la concentration. Les enfants commencent le travail rythmique, en tapant des pieds et des mains. Différents rythmes et mouvements s’enchaînent et il s’agit de tout mémoriser. Pas grave si l’on se trompe. Chacun passe à son tour et recommence jusqu’à saisir le bon déroulé des gestes. Si au départ la timidité prévalait, elle s’est envolée en mars. “Les élèves intègrent les choses sans avoir peur du regard des autres”, souligne Marie-Pierre Michel.  Après le rythme, place à la chanson jazzy.  Les élèves répètent “Mouche” (1) qu’ils feront découvrir aux quelque deux cents participants de la “rencontre chantante” organisée le 26 mars salle Jara. Le texte est drôle, la mélodie plait aux enfants et ils la chantent de mieux en mieux, en ajoutant gestes et mimiques. Lorsque c’est un peu mou, Marie-Pierre les titille : “Je veux quelque chose de plus percutant ; soyez à fond dans ce que vous faites”. Le dynamisme revient.

En classe, ils ont également répété la chanson “As it is” du spectacle Chut Oscar joué le 10 mars à Chaplin. “C’était chouette de la chanter avec les musiciens”, se réjouissait une élève le jour du concert. Tous ont aussi apprécié de faire un petit scat (2) aves les jazzmen.

Le rallye ne s’arrête pas là. Les élèves de Pierre Baez vont poursuivre l’étude biographique de grands noms du jazz et sans doute réaliser de petits livres à partir du travail effectué autour du livre de Jean Claverie, Little Lou. “Nous allons par ailleurs continuer l’écoute du jazz, du gospel et la découverte instrumentale, tout comme la lecture de textes documentaires”, indique le maître. Il s’agit de préparer, au mieux, l’épreuve du rallye qui se déroulera le 5 mai à l’école Lorca. Les questions porteront sur l’histoire du jazz, la musique et le livre Little Lou.

Apprenez, jeunes gens ! Le jeu en vaut la chandelle.La classe gagnante ira voir le spectacle jeune public du festival Jazz à Vienne, elle partira en train au mois de juin.

Fabienne Machurat

(1) Paroles de Frédérique Brun et musique de Philippe Khoury. (2) Forme de jazz vocal où les onomatopées remplacent les paroles.

4604 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Il y a du jazz à l’école