Actualités / Cultures - mardi 01 octobre 2013

Se promener, d’histoires étranges en fabulations

SA SILHOUETTE a de quoi intriguer le passant : elle est vêtue d’une robe d’une autre époque et sa tête est surmontée de bois de cerf. Ceux qui l’ont vu l’appellent la femme à cornes. Des artistes du groupe Komplex Kapharnaüm ont lancé un avis de recherche et enquêtent sur les apparitions de la créature et sur les différentes traces qu’elle laisse, au gré de ses passages : ici des signes tracés au charbon, des graines qu’elle a jetées à la volée, là des clous pointés vers le ciel… Les artistes font appel à la population pour les aider à retrouver cette femme et décrypter l’ensemble des signes. “Nous avons déjà quelques pistes. Il semble que son cheminement ait un lien avec les étoiles”, indique Pauline de Komplex Kapharnaüm. Ce nouveau projet, qui succède au Sentier pédestre périphérique (SPP), donne lieu, depuis juin dernier, à des rendez-vous mensuels dans le quartier. Il s’agit de ballades artistiques placées sous le signe de l’étrangeté. Le point de départ est toujours le même : la station de métro La Soie. Les dernières ont rassemblé, les 26 et 27 septembre, pas moins de deux cents personnes : des habitants du quartier, des lycéens de Doisneau, des gens d’ailleurs aussi. Ces rendez vous assez mystérieux avaient attisé leur curiosité.

Aux côtés de Stéphane Bonnard, ils sont partis sur les nouvelles traces de la dame. De signe en signe, ils sont arrivés jusqu’à une camionnette blanche. Et là, place au spectacle : une histoire contée par Denis Dréon et Magali Chabroud d’après “Tapin pour dames”, de Vincent Ravalec. Les aventures de quatre potes qui galèrent et finissent par monter une agence de prostitution masculine… Fabulation qui a provoqué la surprise, les sourires et éclats de rire. Du conte à la réalité, il n’y a qu’un pas. Et inversement. Alors si vous êtes à La Soie, ouvrez les yeux, suivez le fil, entrez dans l’histoire. Découvrez les Fabulations pédestres périphériques (FPP).

F.M

Pratique : prochain rendez-vous le 31 octobre. Suivez l’aventure sur  www.facebook.com/fabulationspedestresperipheriques/

3534 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Se promener, d’histoires étranges en fabulations