Actualités / Démocratie locale - lundi 20 octobre 2014

Le Conseil de quartier de la Grappinière travaille au projet de la ZAC

Une quarantaine de personnes se sont réunies jeudi 16 octobre, salle Jean-Moulin, autour de Stéphane Bertin, adjoint du quartier Petit-Pont/Grappinière, Christine Bertin, adjointe aux Opérations d’urbanisme des ZAC, et Frédéric Schmitt, directeur du Grand Projet de Ville (GPV), afin d’échanger autour des projets d’urbanisation du quartier.

D’emblée, le débat a été vif, les habitants exprimant leurs attentes concernant les sujets qui leur tiennent le plus à cœur : la sécurité et les équipements. “Qu’est-il prévu pour les jeunes ? On manque de jeux”, a souligné une habitante. “Nous allons construire des espaces verts aménagés, lui a répondu Christine Bertin. C’est pour ça que l’on veut connaître votre avis”.

En cause également, le manque de places de parking. “Je sais bien, je le vois tout les jours, a noté l’adjoint délégué au quartier. Il faudrait que les architectes viennent sur le terrain pour s’en rendre compte !”.

Des commerces en pied d’immeuble

Frédéric Schmitt, directeur du GPV, a exposé les différents projets en cours, dont ceux du réaménagement de l’école Wallon. Dans un premier temps, un groupe de discussion va être mis en place pour décider de l’aménagement du square Noëlle-Grégoire. Un vote au sein des habitants s’en suivra pour élire la meilleure proposition. Ce groupe de travail sera d’ailleurs le premier d’une grande série qui incitera à mener une réflexion globale sur le long terme. Pour Stéphane Bertin, il s’agit de tenter de “réparer les bêtises d’une trentaine d’années d’urbanisme”.

Dans un deuxième temps, un programme piloté par le bailleur Grand Lyon Habitat visera à détruire l’actuel centre commercial et prendra effet en septembre 2015. Cette zone laissera place à 52 logements sociaux, dont le rez-de-chaussée accueillera trois commerces anciennement présents dans le centre commercial. En tout, il est prévu que six cellules commerciales s’installent. Le tabac, la brasserie et le café resteront. Est aussi envisagée de l’installation d’une boulangerie. Un vrai changement, lorsque l’on sait que cela fait au moins deux ans qu’il n’y en n’a plus dans le quartier. A noter également qu’une partie de ces pas de porte seront destinés aux professions libérales et à des agences d’aide à la personne. Face à l’actuel centre commercial, 45 logements en locations sont également prévus. De l’autre côté de la nouvelle rue en face de la Digue, un bâtiment de 15 logements et 19 maisons accessibles à l’achat commenceront à sortir de terre au premier semestre 2015. D’autre part, 30 logements en accession abordable verront également le jour. Stéphane Bertin a assuré qu’un groupe de réflexion concernant le logement serait mis en place dans le quartier.

Pour rappel, la Zone d’aménagement concerté de la Grappinière a été créée en 2006. Elle devrait être la première parmi les quatre ZAC situées sur le territoire de Vaulx-en-Velin (le Mas du Taureau, le Centre Ville et la Soie) a voir ses travaux se terminer, courant 2018.

Election d’une co-présidente

A l’issue de la réunion, le conseil a désigné son président-habitant. C’est Gisèle Tribolet, habitante du Petit Pont et retraitée, qui a été élue à l’unanimité.

Chloé Riegler

 

 

 

3819 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Démocratie locale > Le Conseil de quartier de la Grappinière travaille au projet de la ZAC