Actualités / Démocratie locale - mercredi 18 septembre 2013

Une autre ville à tracer

 IL N’EST pas toujours aisé d’imaginer sa ville dans les années futures. Vaulx-en-Velin passera, d’ici 2030, de 42 000 à 50 000 habitants. Où les loger ? Comment lutter contre l’étalement urbain et limiter les déplacements polluants, tout en préservant les espaces naturels qui font la richesse de la commune ? C’est tout cela – urbanisme, habitat, économie, transports, environnement – que prévoit le Plan local d’urbanisme et d’habitat (PLU-h) dont le processus de révision a été présenté aux habitants par le Grand-Lyon, le 10 septembre. Une réunion en présence de Martine David, vice- présidente au Grand-Lyon chargée du PLU-h, d’Alain Touleron, adjoint au maire délégué à la Citoyenneté et de Patrick Mandolino, conseiller municipal en charge des Déplacements, de la Voirie et des Espaces publics.

Le PLU-h définit les politiques d’urbanisme et d’habitat à l’échelle de l’agglomération. Il est élaboré en association avec les communes. A Vaulx-en-Velin, les défis sont multiples. Ses habitants sont dans une situation sociale précaire. La ville est aussi en pleine mutation urbaine avec une des plus importantes opérations de renouvellement urbain de France et la création de quatre zones d’aménagement concerté (Zac).

Initialement prévue en mai, la réunion publique a été repoussée à la demande du maire qui souhaitait l’inscription des lignes fortes de transports en commun (notamment le prolongement du tramway T1 jusqu’au centre-ville, via le Mas du Taureau) dans le document. Lequel, s’il n’avance pas de projets clairement définis, prévoit “la perspective d’un nouveau développement d’un réseau de transport collectif en site propre : projet de ligne forte A8, liaison Villeurbanne nord-Vaulx centre, amélioration de C3”.

15 000 nouveaux logements à venir

La question du logement est largement posée dans le PLU-h. L’objectif étant de favoriser l’accession à la propriété, tout en développant l’offre locative privée et en maintenant le parc de logements sociaux afin de reconstituer l’offre de logements démolis dans le cadre du renouvellement urbain. D’après les projections avancées, d’ici 2030, 15 000 logements devraient être livrés.

Pour les habitants, le coût du loge- ment est une priorité : “Les appartements sont plus chers dans le neuf. Dans l’ancien, les charges sont plus importantes et ce sont les ménages modestes qui payent le plus”, soutenait Olga Panon, du comité des locataires du Grand- Bois. L’Agence nationale pour la rénovation urbaine permet de réhabiliter 2000 logements sociaux sur l’agglomération. Les bailleurs sont égale- ment incités à en faire de même. L’exposition au bruit a aussi été évoquée, avec l’augmentation de l’activité dans les zones urbaines, en lien avec l’enquête publique sur la zone de bruit de l’aéroport de Bron. “Une pétition, lancée par des Vaudais, est soutenue par la Ville, a rappelé Patrick Mandolino. Chacun peut la signer à l’Hôtel de Ville et s’exprimer sur l’enquête publique en cours”.

La concertation va se poursuivre jusqu’en 2015. Puis le PLU-h sera soumis à enquête publique en 2016. Il définira les nouveaux contours de la ville jusqu’en 2030.

Rochdi Chaabnia

Pratique : le dossier est consultable et les habitants sont invités à s’exprimer sur les cahiers à disposition au service municipal du Développement urbain, rue Jules-Romains ou au Grand-Lyon, 23 rue du Lac dans le 3e arrondissement de Lyon, aux horaires d’ouverture.

www.grandlyon.com

3971 vues

Commentaires

  • shainez-houi, le 23/09/2013
    si on arrive a avoir un TRAM a vaulx en velin ce serait super et meritée, Vaulx est une grande ville , pourquoi il y a le tram a venissieux , bron, ou d'autre ville et pas a Vaulx???

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Démocratie locale > Une autre ville à tracer