Actualités / Société - vendredi 29 novembre 2013

La mort de Hasni : tristesse et désarroi

Hasni a-t-il mal accroché son descendeur ? Comment un enfant de 12 ans peut-il “décrocher” lors d’un banal exercice d’escalade, un mercredi après-midi ?

C’est dans le cadre des activités gérées par l’Union nationale des sports scolaires (UNSS), dûment encadrées par un professeur d’éducation physique qu’a eu lieu cet accident mortel. Les parents qui habitent tout près ont été prévenus très vite ; il était déjà trop tard pour leur fils, mort pendant le trajet qui le conduisait à l’hôpital Mère-Enfant de Bron.

Hasni était élève au collège Barbusse. Le lendemain du drame, les élèves ont été prévenus, et “une cellule psychologique mise en place” assurait le principal adjoint.

La rectrice de l’académie de Lyon a adressé un message de soutien à la famille et à l’ensemble de la communauté éducative du collège. Le maire de Vaulx-en-Velin de son côté a lui aussi exprimé son émotion à la famille d’Hasni, à ses camarades et à l’équipe enseignante du collège.

Le Parquet a ouvert une enquête pour homicide involontaire pour déterminer les circonstances de ce dramatique accident, rarissime au niveau de cette pratique sportive. En attendant, les activités à la Tour d'escalade sont suspendues.

 F.K

4979 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > La mort de Hasni : tristesse et désarroi