Actualités / Société - jeudi 26 juin 2014

Le père Régis Charre s’en va

Prêtre du Prado, Régis Charre occupait la fonction de curé de la paroisse de Vaulx-en-Velin et Villeurbanne Saint-Jean depuis onze ans. Le dialogue inter-religieux a toujours été au centre de ses préoccupations : Régis Charre a impulsé les Rencontres religieuses à laquelles participent de nombreux Vaudais, issus des trois religions monothéistes. Les enfants d’Abraham, représentés par Rachid Guergour, le rabbin de la synagogue, et la pasteure de l’Eglise réformée (protestants) étaient venus le saluer fraternellement.

Hélène Geoffroy a rendu avec conviction un bel hommage au curé dont l’action a rayonné largement au-delà de l’église Saint-Thomas. Une magnifique église, moderne et accueillante, qu’il a aussi contribué à faireadvenir. “Il y a beaucoup de catholiques dans les associations vaudaises, tous participent au vivre-ensemble de la commune” a souligné le curé qui “s’est toujours senti à l’aise dans cette ville. Il y a une forte  tradition vaudaise de solidarité. Je suis heureux que dans cette ville, le mot de solidarité soit inscrit au fronton de la mairie. Déjà, ici, le communiste Maurcie Charrier avait tendu la main aux catholiques”.

La  tradition de de solidarité  se maintient. La maire a souligné elle aussi le dialogue inter-religieux, et rappelé que les “itinérances”, avec visite des lieux consacrés dans la ville, avait été de beaux moments de partage et de rencontre pour de nombreux Vaudais.

Elle a aussi souligné avec chaleur combien “le père Régis (qui) ne craint pas le débat, aime la controverse. Que ce soit pour le foot ou pour des questions sociétales ou philosophiques. Profondément attaché aux valeurs républicaines, il sait ce que la tolérance, le respect, la liberté doivent à la laïcité. « La liberté est le privilège des grands cœurs » disait Saint-Augustin. Le père Régis connaît le prix de cette liberté.“

Régis Charre a aussi évoqué son ordination de prêtre un certain 25 juin 1989. 25 ans plus tard, le voilà qui va poursuivre son chemin dans l’Est lyonnais, sur la paroisse de Vénissieux.

 Françoise Kayser

6468 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Le père Régis Charre s’en va