Actualités / Cadre de vie - mercredi 05 février 2014

Le développement du Mas du Taureau au conseil municipal

“NOUS voilà en passe d’engager la mise en œuvre opérationnelle”, a annoncé le maire en présentant le dossier de la Zone d’aménagement concerté (Zac) du Mas, lors du conseil municipal du 29 janvier. Le réaménagement du quartier va enfin prendre corps. Après la période de concertation préalable au projet – qui s’est déroulée du 5 septembre au 16 décembre avec la tenue d’une réunion publique le 17 septembre –, le conseil municipal a adopté la création de la Zac du Mas du Taureau. Elle prévoit la construction de 2500 logements (dont 1000 au titre de la reconstitution des logements démolis) sur le principe de la mixité, avec 30 % de logements sociaux, 50 % en accession sociale et abordable et 20 % en accession libre. 2500 mètres carré seront consacrés aux surfaces commerciales. Le tout sur environ 140 000 mètres carrés d’espace publics dont plus de 40 000 mètres carrés nouvellement créés au cœur du quartier.

Du côté des équipements, le projet envisage la création d’une maison de quartier, la construction d’une médiathèque, d’un pôle petite enfance de 45 berceaux (la nouvelle école René-Beauverie, qui complètera l’équipement, est prévue dans l’avenant 4 de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine-Anru), la restructuration des trois groupes scolaires Courcelles, Gagarine et Vilar permettant l’accueil de 12 classes supplémentaires, la construction d’un gymnase et la réalisation d’une halle de marché.

Adopté à l’unanimité au Grand-Lyon

Ce rapport a cristallisé les oppositions qui se font jour au fur et à mesure qu’approchent les élections municipales. Le Parti socialiste et apparenté s’est abstenu sur ce dossier, pourtant adopté à l’unanimité quelques jours plus tôt par le Grand- Lyon. Hélène Geoffroy a regretté que “le projet reste fondé sur des généralités, sans engagement précis sur les équipements publics. La densification est justifiée par l’arrivée de deux tramways, mais ils ne sont nulle part. Il n’y a aucune vision d’ensemble de ce que sera le Mas du Taureau. Je regrette aussi une concertation avortée. Ce projet apparaît pour ce qu’il est, ni fait ni à faire, c’est un projet électoraliste”. Pour la majorité (Front de gauche), c’est Maurice Charrier, maire honoraire et vice-président du Grand- Lyon qui lui a répondu : “Il fallait, au préalable, créer les conditions nécessaire au relogement de plus de mille familles. C’est-à-dire réaliser un certain nombre de programmes neufs ou réhabiliter des logements qui puissent être proposés. Car beaucoup voulaient rester à Vaulx-en-Velin, mais ont de faibles revenus”.

180 millions d’euros

”On aurait tous souhaité que les choses aillent plus vite, a poursuivit Philippe Zittoun, du groupe Agir à gauche avec les Vaudais. Mais effectuer autant de relogements de manière humaine, ça ne se fait pas en six mois. J’espérais que le débat s’élève et que chacun présente son projet pour le Mas, un projet dont on soit fier car les habitants le méritent”.

Pour conclure, le maire, Bernard Genin a précisé que le principe de transformation du trolleybus C3 en tramway devrait être acté par le Grand-Lyon et le Sytral avant le début des travaux de la Zac du Mas, “sinon on dédensifiera”. Le rapport a été voté à la majorité des membres du conseil.

La Zac du Mas dans son ensemble coûtera 180 millions d’euros et sera financée à 90 % par le Grand-Lyon, l’Etat, les bailleurs sociaux et autres partenaires et 10 % par la Ville. Les études commenceront au second semestre 2015 et les premiers coups de pelles seront donnés en 2017.

E.G

Pratique : pour consulter le projet (avec plans interactifs), www.gpvvaulxenvelin.org
Grand projet de ville (GPV), à l’espace Frachon, 3 avenue Maurice-Thorez. Tél. 04 37 45 32 25.

Crédit photo © Marion Parent

4255 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cadre de vie > Le développement du Mas du Taureau au conseil municipal