Actualités / Cultures - mardi 03 février 2015

Le Jacartronic prend figure

LE NOM est évocateur. Il fait le lien “entre les cartes perforées des métiers Jacquard, système du 1.0 mécanique d’hier et le langage binaire informatique de nos outils électroniques d’aujourd’hui”, décrit Vive la Tase. Cette association, qui depuis des années travaille à la préservation et à la mise en valeur de l’ancienne usine textile Tase, où se fabriquait la viscose (soie artificielle), ambitionne de créer un lieu dédié au patrimoine industriel de Rhône-Alpes. Le Jacartronic est envisagé comme “un tiers lieu social, éducatif et créatif, sachant s’inspirer de la culture des innovations d’hier pour imaginer celle de demain”.

Cet espace aura donc plusieurs fonctions. Il accueillera une école du numérique. “Nous souhaitons devenir un espace et un outil pilote pour faire le lien entre entreprises, formation professionnelle, écoles et périscolaire, explique Jocelyne Béard, présidente
de Vive la Tase. Nous sommes en contact avec la Mission locale de Vaulx-en-Velin qui pourrait être partenaire du Jacartronic. Partant du constat que le territoire souffre de la fracture numérique, nous nous accordons sur le fait qu’il faut sensibiliser et mieux former la jeunesse à l’usage du numérique”. Le Jacartronic sera également un fab lab (laboratoire de fabrication), un lieu ouvert à tous qui mettra à disposition des outils et des machines à commande numérique : imprimantes 3D, machines à découpe laser ou vinyle, fraiseuses… Dans cette micro usine, les créatifs en tout genre “pourront venir dessiner, concevoir, fabriquer et réaliser des prototypes dans une philosophie de libre circulation et de partage des données. Les réalisations pourront être diffusées sur place en petite série”, précisent les porteurs du projet. Le lieu proposera aussi une programmation autour du patrimoine, de la culture scientifique et industrielle et de l’expression artistique contemporaine. Dès maintenant, une mini équipe – constituée d’un chef de projet et de deux stagiaires étudiant l’un, l’histoire, l’autre, la sociologie – souhaite s’installer au sein de l’usine Tase. Elle va s’employer à lancer le Jacartronic, pour une ouverture au public en septembre prochain. Ce sera un grand pas pour Vive la Tase.
F.M

4438 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Le Jacartronic prend figure