Actualités / Société - mardi 24 février 2015

L’EPI et la solidarité internationale

“L’idée est de mettre en place avec l’EPI, une journée consacrée aux associations tournées vers l’international, afin que les porteurs de projets puissent rencontrer des personnes et organismes compétents, tels que Resacoop, le Cosim, les représentants de la Métropole”, note Pierre Barneoud, conseiller municipal, délégué aux coopérations décentralisées, aux solidarités et aux commémorations.

C’est aussi pour le conseiller municipal l’occasion de faire le point sur l’actualité vaudaise au niveau de l’activité internationale: “J’ai redécouvert que la Métropole travaille avec l’Arménie. De notre côté, la ville va poursuivre ses actions avec la ville arménienne d’Artik. Nous allons recevoir son maire lors de la commémoration du génocide arménien et avons en projet d’acheminer là-bas un car de 23 places en partenariat avec Keolis, afin de faciliter les déplacements des écoliers et des les aider sur la gestion des déchets. Ce sont les besoins qui ont été exprimé par le maire”, poursuit le conseiller.

Il a rappelé les liens qui lient la ville à la Palestine, a exprimé le souhait de voir se développer des échanges avec l’Afrique subsaharienne. Revenant sur la coopération avec le Nicaragua qui prend fin en ce qui concerne la Municipalité, il a tenu à souligner la réussite des actions mises en place depuis 1987 “qui ont permis aux gens de vivre mieux”. L’objectif étant que désormais “ils puissent être capables de continuer tout seuls et d’accéder à l’autonomie”.

En conclusion, cette initiative permet “d’affiner les projets, d’être en contact avec la Métropole. C’est une mise en réseau de compétences”, insiste Pierre Barneoud. Deux associations ont apporté leurs témoignages. L’association Partenaires Rhône-Alpes qui œuvre essentiellement avec la Birmanie “autour des questions d’éducation et d’assainissement”, précise le fondateur et président Christian Raymond. Et le Collectif des organisations de solidarité internationale issues des migrations (Cosim) regroupant 100 associations de plus de 33 pays, parmi lesquelles l’association Back too roots fondée par Ernest Boachie Duah. Ce dernier a présenté au public les réalisations menées dans son village ghanéen nommé Akuatrom.

Jeanne Paillard

Contact EPI: www.espace-projets-interassociatifs.fr

13 rue Auguste-renoir. Tel: 04 78 79 52 79

4821 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > L’EPI et la solidarité internationale