Portraits / JOURNAL n°89 /
Moha Dza, rappeur conscient

“NOS BOUCHES sont des calibres braqués sur la misère.” Moha Dza a 25 ans et rappe depuis qu’il est ado. Enfant des Cervelières, c’est l’un des membres du groupe Revolver. “N’y voyez pas une référence à la violence, notre arme, c’est le savoir”.Avec ses quatre complices, Moha tente de faire passer un message. “A travers nos textes, on proteste contre un système qui véhicule des clichés sur les banlieusards. Nous n’avons pas à nous intégrer comme on nous le demande parce que nous sommes Français et qu’on en est fier”, défend le Vaudais qui vient d’être père. Si son groupe tourne beau- coup (ils ont fait notamment les premières parties de Kery James et Public Ennemy en 2013), Moha Dza ne vit pas encore de son flow. Il occupe ses journées comme auxiliaire de vie scolaire à Bron. “Percer n’est pas une priorité. Je vois surtout le rap comme un exutoire.” Revolver sort son premier album, Il était une fois, ce mois-ci.

M.K

526 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL n°89 > Moha Dza, rappeur conscient