Actualités / Cultures - mardi 05 février 2013

Oufs d’Astro : allons prendre le pouls du temps

du ciel et de l’espace est pilotée par le Planétarium depuis sa création, voilà six ans. Sous l’appellation plus familière des Oufs d’astro, elle prend de l’ampleur autour d’un thème majeur : le temps.

Mais on ne parlera pas du temps qu’il fait au Planétarium comme au café du Commerce.... Le directeur, Simon Meyer, et ses collaborateurs n’ont pas l’intention de tomber dans l’anecdote, ni dans le jargon scientifique. alors, comment évoquer un concept qui touche à la fois aux neurosciences, à la physique, à la culture collective comme au ressenti individuel ? C’est tout à l’honneur du Planétarium de s’emparer d’un sujet aussi évanescent et de le traiter, en panoptique, sous différents angles, en éveillant la curiosité du public le plus large qui soit. De sept à cent sept ans.

La dernière biennale avait exploré la gravitation et attiré plus de huit mille personnes. Les Oufs d’astro version 2013 attendent dix mille personnes lors de ce grand rendez-vous de la vulgarisation scientifique. Sont mobilisés pour l’occasion plusieurs grands équipements vaudais : outre le Planétarium, les bibliothèques et le centre culturel communal Charlie- Chaplin ; et sur l’agglomération lyonnaise, deux cinémas (le toboggan à Décines, le Comœdia dans le 7e arrondissement de Lyon) et un musée, celui des beaux-arts (Lyon 1er).

Plus que jamais, Oufs d’astro est le fruit de la collaboration de partenaires et d’acteurs d’horizons divers, et sou- vent prestigieux, scientifiques et artistiques. on ne pourrait les citer tous sans peur d’en oublier quelques-uns. Ce qui frappe à l’énoncé, c’est leur nombre et leur diversité. Cela va du club d’astronomie de Lyon-ampère, partenaire historique du Planétarium, à l’Institut de physique nucléaire de Lyon, en passant par le centre de cal- cul de Lyon, l’Ecole normale supérieure, le Grame, qui est un centre national de création musicale contemporaine. Il y a aussi plusieurs universités, et l’agence spatiale européenne... Planète Sciences Rhône- Alpes, le Planétarium Ventoux-Provence sont aussi de la partie, ainsi que le futur musée des Confluences (d’ores et déjà au travail dans des bureaux provisoires, en attendant son installation future à la Confluence) et le musée gallo-romain de Fourvière. Sous différentes formes, Oufs d’astro va donc creuser le thème du temps sans perdre le fil. Comme Simon Meyer l’a rappelé en préambule de cette biennale : “Le temps nous donne du fil à retordre : de quoi s’agit-il ? Est-ce une chose ? Une idée ? Est-il le même partout ? A-t-il eu un début, aura-t-il une fin ? Pourra-t-on un jour accélérer, voire remonter le temps ? Pour répondre à ces questions, nous vous invitons à rencontrer les physiciens, astronomes et philosophes, travaillant intimement avec la notion de temps. Mais celle-ci ne saurait être envisagée sans le regard esthétique, poétique et visionnaire des artistes invités”.

A travers cette manifestation, “il s’agit de soutenir la science et sa diffusion sous toutes ses formes et le Planétarium ne cesse de confirmer cette vocation”, a rappelé le maire de Vaulx-en-Velin, Bernard Genin, lors de la présentation des Oufs d’astro. Car la science n’est pas une opinion comme les autres : elle permet de “lutter contre la pensée naïve, contre l’intégrisme et d’éclairer la citoyenneté”, a ajouté le maire.
Les multiples collaborations engagées autour de ce festival pas comme les autres font appel largement aux sciences humaines et à la culture. Sans cet appui fourni aux sciences dites “dures”, le programme des Oufs d’astro n’aurait pas cette dimension à la fois populaire et savante qui fait toute sa saveur.

Françoise Kayser

Pratique :Oufs d’astro, du 12 au 24 février. Retrouvez l’intégralité du programme au Planétarium, place de la nation. tél. 04 78 79 50 12.

http://oufsdastro.planetariumvv.com/

Repères au fil du temps

Parmi les nombreuses manifestations organisées sur le thème du temps, des conférences, des spectacles, des ate- liers, des films, des parcours découver- tes... Voici notre sélection, volontaire- ment éclectique et pour tout public, à l’image du programme chargé de cette biennale.

- Vous aussi, participez au parcours découverte !
Venez avec votre calendrier, radio réveil, horloge, pendule à coucou ou tout autre objet vous permettant de mesurer votre temps... et exposez-le, le temps de la biennale ! Votre objet sera mis en scène par un scénographe. Dépôt des objets au Planétarium : du lundi 4 au vendredi 8 février de 9h à 17h, lundi 11 et mardi 12 février de 9h à 20h. une petite surprise pour chaque participant...

- Théâtre pour enfants : Monsieur Toubli
Monsieur Toubli n’arrête pas de perdre ses affaires... où sont passées toutes ces choses qu’il ne trouve plus ? avec tendresse et humour, le texte évoque les petits tours, drôles ou cruels, que nous joue parfois la mémoire. Jeune public dès 7 ans. au centre Charlie-Chaplin, mardi 12 février à 19h30 et mercredi 13 février à 15h.
- théâtre pour adultes : Qu’est-ce que le temps ?A partir du Livre XI des Confessions, de Saint augustin, une question à la fois simple et vertigineuse : Qu’est-ce que le temps ? Mise en scène de Denis Guénoun, avec Stanislas roquette. Vendredi 22 février et samedi 23 février à 20h30 au centre Charlie-Chaplin.

- Performance : Reverrance reverrance invite à quitter notre rythme infernal et notre course contre la montre pour un voyage contemplatif entre son et image... Manipulant la matière audio et vidéo en temps réel, les deux artistes fabriquent sous vos yeux un univers narratif poétique évoluant au gré d’une musique électro-pop.
Mardi 19 février à 20h au centre Charlie-Chaplin.
- Conférence(s) : parmi les multiples conférences programmées, Le temps existe-t-il ?, avec etienne Klein, directeur de recherche au Commissariat à l’énergie atomique et philosophe des sciences, et Marc Lachièze-ray, astrophysicien, théoricien et cosmologue au laboratoire astro-particules et cosmologie.
Mardi 19 février à 21h30 au centre Charlie-Chaplin.
- Cinéma : le temps de deux toiles... nostalgie de la Lumière, documentaire de Patricio Guzman (Chili, 2010). Sélection officielle au festival de Cannes 2010, mention spéciale prix François-Chalais. Mercredi 13 février à 20h. Cinéma Comœdia, Lyon 7e retour vers le Futur, version remasterisée. Samedi 23 février à 16h, 18h30 et 21h. Cinéma Le toboggan, Décines.
- Les 20e trophées de robotique
Des duels de robots hors norme, défis scientifiques et techniques par des équipes de jeunes de 7 à 18 ans. Chacun peut assister aux matchs, sou- tenir son équipe favorite, participer à des ateliers. organisés par l’association Planète sciences Rhône-Alpes. Dimanche 24 février à partir de 11h, finale à 16h. Centre Charlie-Chaplin.
- et aussi, les cafés sciences
trois bibliothèques de la ville accueillent trois cafés sciences autour de rencontres avec des historiens, scientifiques et écrivains.
La physique et le temps, bibliothèque Paul-Eluard, au Village, le 9 février à 10h.
Le temps dans la science-fiction, bibliothèque Chassine, au Sud, le 16 février à 11h.
- une brève histoire de la mesure du temps, bibliothèque Georges-Pérec, au Mas du taureau, le 23 février à 10h30.

7868 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Oufs d’Astro : allons prendre le pouls du temps