Actualités / Sports - mardi 22 janvier 2013

L’AsulVV redresse le cap

SI LE DÉBUT de saison était mal parti, petit à petit les handballeuses de l’AsulVV reprennent pied. A la fin des matches aller, les filles se détachent enfin du bas du classement. La victoire de dimanche 13 janvier, à domicile face à Angoulême-Charente (34- 25), a permis de remotiver les troupes et de permettre à l’équipe une de remonter à la douzième place sur quatorze, du tableau de D2. Malgré une défaite à Bègles (32-30), le 19 janvier, qui signe de manière honorable – Bègles est dans le haut du classement – la fin d’une série de trois victoires consécutives, les filles restent 12e. Pas suffisant toutefois pour se maintenir, puisque les quatre dernières équipes devront passer en division inférieure. Pour l’AsulVV, l’objectif affiché reste le maintien en D2. L’équipe Une n’a pas joué la coupe de France pour préserver ses membres. Elle tourne avec quatorze joueuses, ce qui laisse peu de marge de manœuvre pour les changements. Les matches retour démarrent : de la cohésion, un jeu solide et construit seront nécessaire pour assurer le maintien et repartir sur de bons rails.

Cette saison sportive difficile s’est doublée d’une situation financière inquiétante. Le club était au bord du gouffre en fin de saison 2012, avec un déficit structurel de 80 000 euros, aux- quels il faut ajouter 70 000 euros pour l’exercice 2011. Principalement à cause du coût élevé de la pratique du sport de haut niveau, mais aussi à cause du retrait de la ville de Lyon qui ne finance plus certains clubs d’agglomération. Avec 150 000 euros de créances, un plan de sauvetage sur trois ans a été mis en place par la collectivité pour apurer la dette. 35 000 euros ont été apportés par la Ville, 20 000 par la Région et 10 000 par la fédération de hand pour l’exercice 2012. “Nous avons dû faire de gros sacrifices pour redresser la barre, rap- pelle Marie-France Rousset, co-présidente du club. Nous avons effectué beaucoup de restrictions sur les déplacements. Il n’y a plus de joueuses professionnelles au club et nous nous sommes séparés de nos salariés. Nous avons pu absorber une partie de notre déficit qui s’élevait à 72 000 euros en septembre 2012. A ce jour, notre déficit est retombé à 20 000 euros. Malgré les restrictions, le moral est toujours là”. Dernier chiffre : le budget de l’AsulVV s’élève à 280 000 euros, un des plus petits de la division 2 féminine.

Au-delà de l’équipe fanion, le club de handball féminin compte 165 licenciées réparties en dix équipes. Celle du championnat de Nationale 2 progresse de jour en jour. L’Asul s’illustre en championnat de France des moins de 18 ans avec l’équipe du Grand- Lyon, dont sont membres de nombreuses filles du club. Le club main- tient ses actions en promouvant la discipline, entre autres grâce aux classes handball au collège Valdo et dans les écoles de la Ville.

R.C

Pratique : prochain match à domicile dimanche 10 février au Palais des sports (place de la Nation) à partir de 14h avec l’équipe Excellence face à Saint-Julien Denicé et à 16h pour le championnat de D2 : Asul VV face à Nantes.

3768 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Sports > L’AsulVV redresse le cap