Portraits / JOURNAL N°70 - mardi 02 avril 2013

Widip, Scop et informatique font bon ménage

MARC PEROTTO ne manque ni d’humour ni de cran : de bons atouts pour être chef d’entreprise. Bien qu’il s’agisse d’une société coopérative et participative (Scop), Widip n’en est pas moins, selon lui, “une entreprise comme une autre, mais avec un mode de management participatif où quatre salariés sur les neuf sont au capital”. Parmi eux, deux sont vaudais, Didier Corcellette et Jessica Rolland.

Widip s’adresse plus particulière- ment aux grosses associations à qui elle vend du cloud computing, ce qui donne, traduit en français par les soins de son dirigeant : “L’informatique des nuages”. Pour simplifier, il s’agit de mettre à disposition de ses clients des ressources informatiques pour optimiser leur système d’information. Bien conscient que le langage informatique est parfois abscons, Marc Perotto est aussi l’auteur d’un abécédaire du cloud computing. Ce manuel, agrémenté de dessins caricaturaux, est destiné à rendre accessible au commun des mortels, les termes savants des informaticiens.

 

Le patron de Widip aime s’entourer de personnes qui partagent son enthousiasme pour l’informatique, mais aussi un certain goût du risque. “La création d’entreprise est une des rares aventures qui donne la possibilité d’être créatif ”, affirme-t-il. La Scop permet un mode de mangement qui lui va bien : “Nous sommes une petite équipe où chacun peut prendre des initiatives”. Plus enclin à embaucher des profils sportifs que de purs infor- maticiens, il fait largement confiance à ses coéquipiers. Chez Widip, le mot passion est de mise, mais n’empêche pas d’avoir la tête sur les épaules.

Jeanne Paillard

Contact : immeuble Woopa, 10 avenue des Canuts. Tel : 04 37 45 19 99.

5001 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°70 > Widip, Scop et informatique font bon ménage