Portraits / Journal n°62 - mardi 04 décembre 2012

Leïla Challal, bienvenue à Bercy !

DES CHAMPIONNATS du monde organisés en France et rester simple spectatrice ? A ronger son frein dans les gradins alors que grouille une armée de petites mains autour des tatamis ? Hors de question pour Leïla Challal. La Vaudaise de la section karaté de la MJC a récemment participé aux championnats du monde de la discipline organisés du 21 au 25 novembre au palais omnisports de Paris Bercy... comme bénévole. “Je voulais être actrice de l’événement. Je serai demain vendredi le porte drapeau de la Fédération mondiale de karaté lors de la parade des nations, et je fais partie de la commission tatamis. Chargée du tapis numéro 4, je dois y accompagner les compétiteurs depuis la salle d’échauffement”, explique-t- elle, trottinant au milieu de l’immense salle aux gradins surchauffés. Impressionnée ? “Un petit peu et surtout crevée, on marche toute la journée !” Mais ne décelez aucun regret dans ses paroles. Plutôt boire son sourire dans les coulisses, saluant des arbitres japonais, “je les ai rencontrés hier”, ou tombant dans les bras de la championne Française Alexandra Recchia, fraîchement qualifiée en finale. “Hier j’avais Rafael Aghayev, un multiple champion du monde à côté de moi, c’est énorme”, ajoute Leïla.
 Une grande famille soudée que celle du karaté. Famille qu’elle a véritablement rejointe à 19 ans, elle en a 23. “Je fais un peu de compétitions au niveau national mais c’est le plaisir qui prime”, assure celle qui a longtemps joué au basket au haut niveau. Comprendre que le sport lui est vital. “Je suis infirmière en psychiatrie, cela me permet donc de décompresser”, confirme-t-elle.

C’est à la suite d’une annonce publiée sur le site Internet de la fédération, et grâce aussi à un petit coup de pouce de Paco Martinez, dirigeant du club vaudais et arbitre international, notamment pour ces mondiaux, qu’elle vit ces moments exceptionnels. Fédération qui a convoqué plu- sieurs fois les bénévoles pour des journées de formation. Un investissement, gage de sérieux, pour l’avenir. “Nous sommes candidats pour devenir sport olympique et ces championnats seront décisifs”, glisse Leïla. Que les cadres de la fédération, “un rien stressés”, se rassurent : les bénévoles sont là !

Stéphane Legras

Passionnée, la karatéka de la MJC vient de participer à l’organisation des championnats du monde de la discipline, disputés fin novembre à Paris.

4304 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > Journal n°62 > Leïla Challal, bienvenue à Bercy !