Portraits / JOURNAL N°93 - mercredi 07 mai 2014

Saïda Berezak, couturière pour la danse

Pendant 20 ans, Saïda Berezak a travaillé comme secrétaire comptable dans une société d’études topographiques à Rabat, au Maroc. Puis elle a vécu 11 ans en Espagne, où elle fut l’assistante d’un architecte. Elle a rejoint son mari en France il y a peu. et comme elle n’est pas du genre à rester sans rien faire, elle a rapidement cherché à occuper son temps. Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) lui a fait découvrir l’espace Carco et, de fil en aiguille, la voici lancée dans l’aventure du défilé de la biennale de la danse, côté couture. “J’ai appris à coudre au collège, au Maroc, et j’aime ça”, dit- elle. Saïda vient presque tous les jours à l’atelier, encadré par Lorraine Jung, la costumière du défilé. “Pour prendre un peu d’avance”, et parce qu’elle s’entend bien avec les autres bénévoles. Saïda fréquente par ailleurs l’atelier d’écriture de l’espace Carco.

F.M

Photo © Marion Parent

4178 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°93 > Saïda Berezak, couturière pour la danse