Portraits / JOURNAL N°65 - mardi 22 janvier 2013

Abdel Khanfri, changer ses habitudes de spectateur

ABDEL a 16 ans et il est curieux de nature. Né à Batna, en Algérie, il est arrivé en France à 5 ans. Il est aujourd’hui Vaudais et lycéen à Doisneau. Pour la première fois cette année, il a participé au jury Jeunes du festival du film court. C’est au centre social Peyri, où il va régulièrement, qu’il a découvert le festival et comment il pouvait s’y impliquer. Il a donc suivi avec assiduité, cet automne, les trois formations à l’image mises en place par Sophie Fueyo, enseignante et bénévole au festival. Trois samedis durant, Abdel, à l’instar de la trentaine de jeunes embarqués dans l’aventure annuelle du court-métrage, a appris à décrypter les arcanes du cadrage, du son, du montage. “Ça change nos habitudes, commente-t-il. Je regarde plutôt des films d’action, mais là, j’ai vu des choses que je ne verrais pas autre- ment. C’est enrichissant”. Quant à son avenir professionnel, Abdel envisage de poursuivre des études de droit.

F.K

4438 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°65 > Abdel Khanfri, changer ses habitudes de spectateur