Portraits / JOURNAL N°90 - mardi 18 mars 2014

Andrew Al Yacoub, travail et excellence

DU HAUT de ses 16 ans, Andrew Al Yacoub poursuit un parcours exigeant. Arrivé d’Irak il y a cinq ans, celui qui ne parlait pas un mot de français est devenu un élève parmi les plus brillants et les plus impliqués. “Mes professeurs m’ont transmis le goût de la lecture et j’ai très vite appris le français”. L’an passé, inscrit au collège Duclos, il obtient la mention très bien au brevet. Andrew est aujourd’hui lycéen à Doisneau, attiré par le partenariat avec Sciences Po, “la plus noble voie pour intégrer le milieu journalistique”, souligne le garçon. S’il n’épouse pas cette carrière, le lycéen souhaite devenir diplomate, écrivain ou chanteur. “J’ai beaucoup de rêves, vous savez”, s’amuse-t-il. Repéré par l’Institut Télémaque qui accompagne des jeunes issus de milieux modestes, l’adolescent considère qu’il doit beaucoup à ses tuteurs : “C’est une formidable institution injustement méconnue qui m’a fait découvrir de nouveaux horizons”.

M.K

Photo © Marion Parent

5222 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°90 > Andrew Al Yacoub, travail et excellence